L'ANNUAIRE INDUSTRIEL
Contactez les professionnels en direct

ATH sélectionne les terminaux Datalogic Skorpio™

  • 10/03/2008, Courtaboeuf,

  • Ils assurent la traçabilité du fret aérien de son client Schenker.
  • Entreprise : Datalogic ADC

 
ATH sélectionne les terminaux portables Skorpio-Gun de Datalogic Mobile pour assurer la traçabilité du fret aérien de son client Schenker.

Société de handling, filiale du groupe GMD Handlair, ATH (Air Terminal Handling) est un acteur incontournable des métiers aéroportuaires. Résultant de la fusion entre ATS (Air Terminal Service) et RH (Roissy Handling), elle intervient dans l’entreposage et la gestion de flux des marchandises sur l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. Son métier : la manutention sous douane avec 180 personnes sur deux plates-formes, l’une de 11 000 m2 à la Sogafro, l’autre de 8 000 m2 dans le bâtiment ouvert depuis le 21 août et réservée à son client Schenker.

L’activité de handling consiste à assurer l’acheminement et le suivi des marchandises entre les magasins sous douane qu’elle met à la disposition des transitaires et les magasins sous douane des compagnies aériennes chargées du transport. Des marchandises de tous types parviennent sur la plate-forme pendant la journée, entre 7 heures et 19 heures, y compris le week-end.

“Nous réceptionnons les colis apportés par nos clients transporteurs”, explique Fernando Carvalho, Directeur d’exploitation, “nous les stockons temporairement, quelques heures ou quelques jours, dans notre magasin de 8 000 m2 pouvant contenir 2 742 palettes, avant de préparer la palette avion qui sera ensuite acheminée par la voie aérienne”.

Au cours de cette prestation, chaque colis (depuis l’enveloppe jusqu’à la caisse de plusieurs tonnes) est pesé, mesuré, sécurisé par un contrôle aux rayons X, étiqueté, livré directement aux compagnies aériennes, en vrac ou dans une palette avion en respect d’un manifeste donnant les instructions au prestataire qui saura ce qu’il doit faire de chaque colis, l’heure de livraison, la compagnie destinataire. La livraison intervient dès que la Lettre de Transport Aérien est prête.

“Nous avons développé avec notre prestataire ID Services un logiciel applicatif dédié à la gestion de cette plate-forme”, poursuit Delphine Dupard-Kleijn, responsable informatique qui, voici une demi-douzaine d’années, confiait déjà la maintenance préventive et corrective de ses anciens terminaux à ID Services, avant d’envisager de renouveler son parc.

Pour ce faire, ils ont élaboré ensemble le dossier d’expression de besoin, l’analyse fonctionnelle et la rédaction du cahier des charges. “Ce système détermine les emplacements de rangement des palettes dans le palettier, aussi bien au moment du stockage que du déstockage”. Au total ce sont 30 terminaux Skorpio Gun de Datalogic qui sont à l’ouvrage depuis le mois d’août 2007 pour la réception, le stockage et le déstockage des marchandises.

Un robot est chargé de relever les dimensions et poids de chaque colis réceptionné. À l’évidence, les procédures de sécurisation sont draconiennes : chaque colis, comme chaque palette reçoit une étiquette d’identification portant un code à barres avant de faire l’objet du contrôle sous rayons X. À l’issue de ce contrôle, les marchandises pénètrent dans la zone sous douane. Elles sont positionnées dans une zone d’attente avant d’être prises en charge par un cariste muni lui aussi d’un Skorpio Gun qui lui indique l’emplacement de rangement. Il lui suffit ensuite de saisir l’étiquette du colis rangé, puis le code à barres identifiant l’emplacement de rangement pour valider l’opération de stockage à l’emplacement prévu dans le palettier haut de 11 m.

Le nom de l’opérateur qui a réalisé l’opération est également archivé dans une mémoire informatique avec l’identifiant de chaque colis. Ultérieurement, au moment de préparer la palette avion, le code à barres du document de transport fourni par le transitaire est saisi par le cariste, lui indiquant l’ensemble des emplacements où il devra prélever des marchandises sous le contrôle de son Skorpio Gun. La palette avion est constituée en regroupant différents colis. Dès qu’elle est prête, elle est emportée avec les documents de transport vers les pistes où l’attend le prochain avion en partance pour une destination lointaine.

Début 2008, un nouvel applicatif va assurer le contrôle du contenu de chaque palette avion encore et toujours sous le contrôle de 8 terminaux WiFi ultralégers (210 g) : le Datalogic Memor.


Datalogic Mobile

Datalogic Mobile, société du Groupe Datalogic, est un acteur global sur le marché des terminaux portables et propose une gamme complète de produits pour répondre aux besoins des applications de la logistique, du transport, de l'industrie et de la distribution.

Concrètement l'offre Datalogic Mobile comprend des terminaux portables allant du format de poche aux terminaux alphanumériques complets, des PDA professionnels, des pistolets industriels et des terminaux embarqués. Datalogic Mobile propose également une gamme complète de logiciels afin de garantir à ses partenaires et clients une totale compatibilité de ses produits avec les standards industriels.

Avec une forte présence en Europe, au Moyen Orient, en Amérique et en Asie/Pacifique et un important réseau de partenaires répartis dans le monde entier, Datalogic Mobile se positionne aujourd'hui parmi les leaders du marché.

Le Groupe Datalogic

Le Groupe Datalogic se positionne au 3ème rang mondial et est le premier fabricant en Europe de lecteurs de codes à barres manuels ou fixes, de terminaux portables et de systèmes RFID. Datalogic apporte des solutions innovantes, plus spécifiquement pour le marché du Transport & Logistique, du Commerce & de la Distribution et de l’Industrie.

Coté à la bourse italienne depuis 2001 et classé parmi les sociétés techSTAR, le groupe Datalogic dont le siège est basé près de Bologne en Italie, emploie près de 1900 collaborateurs dans le monde entier, répartis dans plus de 40 pays en Europe, Asie, Etats Unis et Pacifique.

En 2007, le Groupe Datalogic a réalisé un chiffre d’affaires de 404 millions d’euro, affichant une croissance de 6% par rapport à l’année précédente.