LA MARKETPLACE INDUSTRIELLE
pour les entreprises et les professionnels

Le mélange en continu

  • 16/07/2013, Argenteuil

  • Dans l’industrie, les opérations de mélange de différentes poudres entre elles et l’imprégnation de liquide dans des poudres restent nombreuses.
  • Entreprise : Gericke

 
On peut citer quelques exemples : ajout de vitamines dans une base agroalimentaire, mélange de divers composants en vue de fabriquer des lessives, production de produits chimiques, mélange de différentes matières premières entrant dans la fabrication d'enduits.

Ces mélanges qui, traditionnellement, étaient effectués dans des mélangeurs batch sont de plus en plus souvent réalisés dans des mélangeurs en continu.

En effet, si le nombre d'ingrédients ne dépasse pas 7 ou 8 et si les recettes sont stables dans le temps, un procédé en continu possède de très nombreux avantages.

D'abord, le volume du mélangeur est très réduit : quelques dizaines de litres pour mélanger plusieurs tonnes par heure.

Il en résulte que la puissance électrique installée pour de tels débits ne dépasse pas 2 ou 3 KW.

Si l'opération en aval du mélangeur est continue, par exemple ligne de conditionnement, le produit qui sort du mélangeur ne passe pas par un volume tampon, ce qui élimine les risques de démélange.

La faible vitesse de rotation du mélangeur en continu ainsi que le temps de séjour moyen ne dépassant pas 60 secondes assurent un mélange doux des produits.

Les mélangeurs en continu Gericke existent en de nombreuses exécutions adaptées aux industries chimique, agroalimentaire et même pharmaceutique.

Les capacités traitées vont de quelques kilogrammes par heure à plusieurs dizaines de tonnes.

Des tests pilotes préliminaires à l'échelle 1 permettent de valider la qualité du produit au stade du développement.

Gericke fabrique des systèmes complets de dosage, transport, tamisage et mélange.